11.10.06

débat de fond

11 commentaires:

pol a dit…

c'est bien là le drame du jura :

les débats de fond, ce sont les débats d'au fond, voir même du plus au fond possible.

la gauche EST conservatrice
la droite L'EST aussi!

et ce ne sont pas les extrêmes qui vont arranger les choses.

tout ces prétendants cherchent à se faire bien voir. pas un ne veut prendre le taureau par les cornes et pointer les réels problèmes :

- une administration pléthorique
- des enseignants imbus d'eux-mêmes et défendant toutes griffes dehors leurs acquis
- le manque de vision d'avenir
- les clivages gauche-droite totalement improductifs...

Franky, intermittent du spectacle a dit…

Pardonnez la méconnaissance d'un cerveau depuis longtemps exilé à Brélazcity, mais on en parle dans la presse, dans la rue, dans les hautes sphères de super-elector ? En tout cas, c'est vraiment le pied.

super-votator a dit…

Tiens, ça me fait penser à un truc: à quand une version podcast ou videocast de super-elector?

Anonyme a dit…

Incroyable ...
Les candidats continuent de débattre sur la réunification, un sujet d'anciens combattants qui paralyse l'évolution et l'ouverture du Jura depuis plus de 20 ans !
On a rien à envier aux colonisateurs du siècle passé !

Anonyme a dit…

Ce ne sont pas les candidats qui ont choisi de débattre sur la question jurassienne, mais les médias (TV, QJ, RFJ). Les journalistes ont choisi des sujets sur lesquels la majorité des candidats de partis traditionnelle sont d'accord. Tout à été fait pour éviter des débats contradictoires.

Le seul sujet de contradiction est le nombre de fonctionnaire.

La gauche veut le statut quo.

La droite veut les diminuer.
Comment : Ni le PDC, ni le PLR le dit. Ils savent très bien pourquoi, 850 fonctionnaires, 1000 profs. Minimum 4000 électeurs concernés. Quand on sait qu'il faut minimum 6'000 voix au premier tour pour passer éventuellement le deuxième, on a compris.

JUILLARD, PROBST et RECEVEUR savent très bien où l'on peut économiser, trois anciens ou actuels fonctionnaires, trois députés de longue date connaissant tous les rouages de l'Etat !!!

Réduire les postes de fonctionnaire ne se limite qu'à leur propagande pour caresser dans le bon sens du poil l'économie et ceux qui veulent payer moins d'impôt. Ne pas donner de solutions, c'est pour les électeurs un peu moins à droite qui ne pourraient alors pas voter pour eux.

La gauche a au moins le mérite de dire ce qu'elle désire sachant qu'elle ne pourra pas atteindre tous ses buts avec un parlement droite.

Pour quelles raisons la droite améliorait la situation financière du canton ? Le PDC a eu le pouvoir 10 ans avec trois ministres et n'a rien fait pour éviter ou prévenir notre situation actuelle. Candidat économe, ministre dépensier, voilà le nouveau slogan du PDC.

pol a dit…

c'est vrai, la réunification continue de faire parler alors qu'elle n'intéresse plus personne.

j'étais par hasard à la fête du peuple lors des discours officiels.

franchement, toute cette bastringue pour 3 pelés et 2 tondus...

soyez modernes messieurs. pensez à trouver des solutions pour le XXIè siècle et cessez de vous battre pour une cause perdue

pol a dit…

"la gauche a au moins le mérite..."

à nouveau on parle de gauche ou de droite.

ce n'est pas en termes partisans qu'il faut aborder les problèmes.

c'est franchement, frontalement et surtout de manière lucide!

il faudra bien élire... et bien ayons l'intelligence d'élire des gens lucides et ayant les pieds sur terre. des gens qui agiront et parleront un peu moins. qu'ils soient du pdc, du plr, du ps, ça n'a pas d'importance.

Anonyme a dit…

Pour ceux qui critique la question jurassienne, vous croyez que vous seriez en train de faire quoi à l'heure actuelle si personne ne s'étais bouger le cul en 78? Vous seriez en train de vous demander pour quels suisse allemand voter pour vous représenter à Berne!! Alors non la Question jurassienne n'est pas morte, il y encore le sud à libérer!

Anonyme a dit…

mais qui veut vraiment libérer le sud??? sont-ils prêts à collaborer avec des gnafious de droite dure, ne sont-ils pas mieux là où ils sont, est-ce qu'on leur a posé la question???
quand je vois les commentaires sur ce blog, qui m'ont l'air de salement pencher à droite, je me pose des questions...

Anonyme a dit…

C'est pas vos thérories sur le Jura à 3, 6 42 ou 123 districts qui vont m'aider à payer ma caisse maladie à la fin du mois!

Ok, on a de la chance d'avoir pu créer un canton sans trop de dégats... On ne peut qu'en remercier nos parents.

Mais faudrait peut-être penser au futur, maintenant... Parce que les jeunes familles ne nouent plus les 2 bouts, et je ne vois pas en quoi rattacher Moutier va nous aider!!!

pol a dit…

la question jurassienne a été réglée en 1978. il est clair que nous devons en être reconnaissants à la génération de nos parents.

mais aujourd'hui, la question n'intéresse plus que quelques irréductibles jurassiens et relève plus du dogme que de la réalité.

il est certain par ailleurs qu'une fusion avec le sud serait refusée en votation populaire aussi bien par les jurassiens que les jurassiens bernois.

parlons plutôt de collaboration interrégionale, ce serait plus constructif.