21.10.06

un samedi soir dans le jura (part8)

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Vas-y Pierre-André, écrase ceux pour qui le Jura et les Jurassiens n'e sont pas leur priorité.

un ancien du RJ a dit…

je pense que Pierre-André devrait s'écraser tout seul...

on va rigoler à 17h... hi ! hi !

Anonyme a dit…

à l'utilisateur anonyme qui a mis le permier commentaire :
Pierre-André Comte devrait effectivement s'écraser lui-même car ce "Jurassien" qui vient de Vellerat et qui veut garder son salaire de BERNOIS est mal placé pour parlé de Jura prioritaire!

espèce d'élector a dit…

Le compte n'est pas bon, la bourse s'écrase!

toucher-rectal a dit…

ouai !
à l'hospice le Comte !
i fait peur à ceux qui aurait envie de voter socialo

Anonyme a dit…

ca c'est pour les mesquins et les "petits"qui ne savent pas de quoi ils parlent, parce que le PAC vous ne le connaissez pas contrairement a moi!!!!!!!!!!

"Les hommes vraiment grands formulent leurs pensées avec prudence,
mais quand ils ont appréhendé une grande idée, ils l'exploitent en
visant loin. Toi, petit homme, tu traites le grand homme en paria
quand sa pensée est juste et de longue haleine alors que la tienne
est mesquine et éphémère. Car c'est toi le "peuple",
"l'opinion publique, "la conscience sociale". Est-ce que tu as jamais
songé, petit homme, à l'immense responsabilité que tu assumes en
agissant ainsi? Honnêtement? Est-ce que tu t'es jamais demandé si ton
raisonnement tient debout? Non, tu ne t'es jamais posé la question.
Tu as préféré écouter l'avis de ton voisin, ou te demander si ton
honnêteté allait te coûter de l'argent. Voilà, petit homme le genre
de questions que tu t'es posées.

Mais crois-moi: si tu fais souffrir cent, mille, un
million de fois, si tu infliges des blessures inguérissables - même
si l'instant d'après tu n'y songes plus - le grand homme souffre à ta
place, non parce que tes méfaits sont grands mais parce qu'ils sont
mesquins. Il aimerait savoir ce qui te pousse à faire certaines
choses; à railler ou à exploiter une personne aimable, à prendre où
l'on donne, à donner où l'on exige, mais à ne jamais donner là où
l'on te le donne avec amour; à mentir quand il faudrait dire la
vérité, à persécuter la vérité et non le mensonge. Tu es toujours du
côté des persécuteurs petit homme!
Dans le respect de ton âme, tu te méprises, même - et surtout- quand
tu te drapes de ta dignité; et comme tu te méprises tu es incapable
de respecter ton ami. Tu ne peux pas croire que quelqu'un qui s'est
assis à la même table que toi, qui a habité la même maison, soit
capable d'accomplir de grandes choses. Tous les grands hommes se
retrouvent donc seuls. Près de toi, petit homme, il n'est pas facile
de penser. Il est possible de réfléchir sur toi, mais non de
réfléchir avec toi. Car tu étrangles toute pensée vraiment novatrice.
Tu es petit et tu veux rester petit."

De Wilhelm Reich, "Ecoute, petit homme!"

Mais ce texte , petits hommes aux petites idées vous ne l'avez forcément pas lu. Evidemment!

Anonyme a dit…

Pour l'utilisateur qui évoque le salaire bernois:

Renseignez-vous avant de parler!
Je me permets de vous dire que vous êtes complètement à côté de la plaque!

Mais c'est toujours facile de condammner!
Et votre argument est d'une bassesse incommensurable. Etre bas et mesquin, c'est votre spécialité!

mbstba a dit…

Moi aussi je connais le PAC, c'est un homme généreux,bon et solidère. Depuis 25 ans il travaille pour sa patrie le "Jura" sans compter ni son temps, ni son argent(pas comme certain marchand de lait), mais comme le dit le proverbe: "nul n'est prophête en son pays".J'esprère que la ministresse et autre parlementaire trouverons un autre nègre pour leurs discours,motions et correspondances en tout genre.Pour toi PAC,je suis avec toi "plus loin que le monde"

Anonyme a dit…

Aujourd'hui, j'ai honte d'être jurassienne......

La tchoufatte a dit…

Tu es le plus talentueux, je n'aurai jamais honte d'être jurassienne, tu ne serais pas content. Mais la bande du boeuf ou plutôt d'ânes esservelés, ne gouverneront pas toujours cette Capitale si mal gérée et si endettée. Laisse-les donc ces Wakkkkerisés.

Vive la liberté, vive la Jura.
Bravo et merci Pierre-André.